La parole au président

Cela fait presque dix ans que j’ai mis les pieds en France, avec une seule valise, dont la moitié était constituée des livres. Aujourd’hui toutes mes affaires peuvent tenir dans quelques valises de plus… avec la même proportion de livres papiers. En revanche, j’ai acheté environ 300 livres électroniques qui m’accompagnent partout. Je bouge beaucoup. J’ai adopté ce mode de vie par défaut et je ne suis pas le seul. Mais j’ai trouvé dans cette contrainte une opportunité : enrichir ma vie avec des nouvelles rencontres grâce auxquelles je suis capable de réaliser mes modestes projets.

Vous avez lu beaucoup de « je » dans les phrases précédentes. Car il me semble important de donner des exemples concrets pour parler de l’impact de SINGA (ici, son impact sur ma vie, celui d’un des premiers entrepreneurs accompagnés par Singa). Sans l’écosystème créé par ce mouvement, je ne suis pas sûr qu’il m’eût été possible de libérer mon « cas » de la pesanteur des cases qui nous sont imposées à tous quotidiennement. Dans le cas d’une personne réfugiée, les cases paralysent, stigmatisent, excluent d’autant plus.

Chez SINGA, on prend en considération non seulement le changement profond et rapide de l’organisation de nos sociétés, mais aussi le gâchis engendré par cette organisation qui exclut systématiquement. La vision et les méthodes innovantes de SINGA transforment ce chaos sociétal en une libération des énergies et des talents des citoyens du monde.

L’année 2018 était, pour notre jeune mouvement, une année de récolte, de ce que nous avons semé depuis 2012. Je tiens à remercier le formidable travail effectué par notre équipe à Lille, Lyon, Montpellier et Paris, mais aussi ceux sans qui rien n’est possible : les centaines, les milliers de membres de notre communauté partout en France.

Dès l’élection de nouveau conseil d’administration en mai 2018, nous avons commencé main dans la main avec la direction, à anticiper les enjeux de futur, notamment en ce qui concerne la gouvernance, le modèle économique, nos priorités stratégiques et notre mode de communication. Une grande concertation a été réalisé avec d’autre SINGAs à travers du monde afin d’arriver à un modèle de gouvernance efficace et équilibré, qui sera mis en œuvre cette année. La feuille de route est désormais sur la table.

La sérendipité fortement présente au sien de SINGA nous a donné la possibilité de créer beaucoup de solutions innovantes pour faire face aux enjeux de nos sociétés. La reconnaissance du programme CALM en est un bel exemple, auquel SINGA tient profondément. Mais la liste est longue et belle, de ces innovations qui donnent de l’espoir !

 

Le développement considérable de l’incubateur et tous les dispositifs concernés mais aussi la mise en place de l’accélérateur en 2018 nous ont ouvert le piste prioritaire à se concentré en 2019.

 

Sans vous, amis de SINGA, rien n’était possible. Avec nous, faisons que tout soit possible !

Rooh Savar,

Président de SINGA France