RAPPORT D'ACTIVITÉ 2018

LE RAPPORT DU PRÉSIDENT

Cela fait presque dix ans que j’ai mis les pieds en France, avec une seule valise, dont la moitié était constituée de livres. Aujourd’hui toutes mes affaires peuvent tenir dans quelques valises de plus… avec la même proportion de livres papiers. En revanche, j’ai acheté environ 300 livres électroniques qui m’accompagnent partout. Je bouge beaucoup. J’ai adopté ce mode de vie par défaut et je ne suis pas le seul. Mais j’ai trouvé dans cette contrainte une opportunité : enrichir ma vie avec des nouvelles rencontres grâce auxquelles je suis capable de réaliser mes modestes projets.

 

Vous avez lu beaucoup de « je » dans les phrases précédentes. Car il me semble important de donner des exemples concrets pour parler de l’impact de SINGA (ici, son impact sur ma vie, celle d’un des premiers entrepreneurs accompagnés par Singa). Sans l’écosystème créé par ce mouvement, je ne suis pas sûr qu’il m’eût été possible de libérer mon « cas » de la pesanteur des cases qui nous sont imposées à tous quotidiennement. Dans le cas d’une personne réfugiée, les cases paralysent, stigmatisent, excluent d’autant plus.

 

Chez SINGA, on prend en considération non seulement le changement profond et rapide de l’organisation de nos sociétés, mais aussi le gâchis engendré par cette organisation qui exclut systématiquement. La vision et les méthodes innovantes de SINGA transforment ce chaos sociétal en une libération des énergies et des talents des citoyens du monde.

 

L’année 2018 était, pour notre jeune mouvement, une année de récolte, de ce que nous avons semé depuis 2012. Je tiens à remercier le formidable travail effectué par notre équipe à Lille, Lyon, Montpellier et Paris, mais aussi ceux sans qui rien n’est possible : les centaines, les milliers de membres de notre communauté partout en France.

 

Dès l’élection du nouveau conseil d’administration en mai 2018, nous avons commencé main dans la main avec la direction, à anticiper les enjeux de futur, notamment en ce qui concerne la gouvernance, le modèle économique, nos priorités stratégiques et notre mode de communication. Une grande concertation a été réalisée avec d’autres SINGAs à travers le monde afin d’arriver à un modèle de gouvernance efficace et équilibré, qui sera mis en œuvre cette année. La feuille de route est désormais sur la table.

 

La sérendipité fortement présente au sein de SINGA nous a donné la possibilité de créer beaucoup de solutions innovantes pour faire face aux enjeux de nos sociétés. La reconnaissance du programme CALM en est un bel exemple, auquel SINGA tient profondément. La liste est longue et belle, de ces innovations qui donnent de l’espoir !

 

Le développement considérable de l’incubateur et tous ses dispositifs associés mais aussi la mise en place de l’accélérateur en 2018 nous ont tracé les priorités de 2019.

 

Sans vous, amis de SINGA, rien n’était possible. Ensemble, faisons en sorte que tout soit possible.

2018 EN UN REGARD

L'AVENIR, C'EST LES AUTRES

En 2018, la France et l’Europe ont proposé une analyse hétérogène des migrations. Si la protection des personnes fuyant un danger reste une évidence pour beaucoup, et la convention de Genève respectée dans la plupart des membres de l’UE, les frontières se durcissent, ici et ailleurs, des murs sont construits et des “politiques de contrôle des flux migratoires” se multiplient. Il reste encore un long chemin à parcourir pour que toute personne qui arrive soit perçue comme une source potentielle de richesse pour le territoire d’accueil, et pour que les sociétés s’organisent dans cette perspective.

 

Pourtant, les échanges mondiaux n’ont jamais été aussi importants. La richesse de la diversité culturelle est encouragée dans des domaines aussi variés que l’enseignement, le sport, la création artistique, les entreprises… Cette création de valeur culturelle, sociale et économique est intimement connectée aux migrations.

 

Dans ce contexte, SINGA fait de la rencontre un catalyseur de liens et d’innovation.  Car le capital social est le socle inconditionnel permettant à chaque personne - nouvellement arrivée ou locale - de révéler son potentiel et d’activer ses talents. Notre mission est essentielle : mettre en relation.

CE QUE FAIT SINGA

 

Depuis 7 ans, les activités SINGA prouvent que l’innovation sociale et économique trouve sa source dans les migrations et la création de lien.

 

Chaque rencontre, chaque programme, chaque structure créée au sein de SINGA, devient source d’expérimentation permettant de construire la société de demain. Ainsi, en recherchant, testant et mesurant des solutions, le mouvement n’est plus uniquement capable de créer du lien. Il permet de capitaliser sur les réussites et de partager son ingénierie à travers des outils en open source, afin de multiplier l’impact 

UNE ANNÉE INTERCULTURELLE

Former, apprendre, repenser en permanence ses façons de voir et de faire, amener les équipes à échanger leurs meilleures pratiques, introduire de nouvelles pratiques interculturelles, se sont là les plus sûrs moyens pour SINGA de réussir le défi de l’inclusion. Chacun de ces éléments constitue aussi une exigence essentielle au développement de notre structure. Après un travail d’audit des différentes pratiques de la rencontre (pair à pair, sensibilisation, formation, mentorat) et d’analyse, nous constatons que l’approche portée par SINGA doit nous inciter à activer les bons leviers en développant une véritable culture de l’interculturel.

 

La réalité quotidienne de notre travail suppose un mode d’intervention et des compétences spécifiques dans ce domaine. Nous mettons, en oeuvre, depuis l’automne, une approche interculturelle plus dynamique et débouchant sur la création de nouveaux savoirs, savoir-être et savoirs faire.  Ce travail réalisé fin 2018 a permis de faire émerger les priorités suivantes : - Diffuser les outils permettant la rencontre inter culturelle au sein de toutes les équipes SINGA

- Se doter des meilleurs atouts en interne pour enrichir les compétences interculturelles de tous

- Développer une expertise interculturelle et proposer une offre de formation dédiée.

 

Plusieurs partenaires, notamment privés, s’efforcent aujourd’hui de sensibiliser leurs collaborateurs aux différences culturelles, conscientes que leur performance économique et sociale peut en être améliorée.  Nous répondrons  à ce réel enjeu de marché.