2018 EN ACTIONS

1 - LE POUVOIR DES RENCONTRES

Au sein de chaque communauté locale, la force d’un lien tissé entre deux individus  est primordiale. Pourtant, aucune relation n’est identique à une autre et ce concept devenu fameux, “buddy”, prend autant de formes qu’il existe de membres de la communauté SINGA. Certains “binômes” discutent au café, vivent sous le même toit, se voient au musée, au “blabla” ou au ciné. Foot, musique, impro, pétanque, couture, slam, cuisine… Chaque semaine, une nouvelle activité apparaît sur les radars, ce sont autant de prétextes pour se rencontrer.

A l’issue de 7 années d’expériences buddy, une phase de transition digitale a été amorcée en 2018, pour faire de l’algorithme de matching, dans toutes les villes existantes et dès l’ouverture d’autres structures SINGA, un outil qui change la donne.


ENTRE
INDIVIDUS

 Il a été nécessaire de trouver le “plus petit dénominateur commun” de toutes ces relations “pair à pair” pour en extraire des règles du jeu et ainsi multiplier l’impact. C’est la plateforme qui a été tant attendue en 2018 et que chacun peut désormais consulter. Durant cette transition, 228 binômes nouveaux se sont ajoutés parmi les belles histoires SINGA.

UN RÉSEAU PARTENARIAL PROMETTEUR

Chaque communauté locale construit des relations de partenariat précieuses au sein de son territoire. Un réseau de lieux partenaires se tisse, et des espaces aux univers variés souhaitent être acteur de la création de lien social et participer à un changement de narratif  sur les migrations.

 

En réponse à cette quête d’impact, SINGA valorise les espaces physiques qui agissent comme lieu de cette création de lien.

 

Baptisé “SINGA Spot”, ce réseau se formalise et se déploie dans toutes les communautés. Chaque lieu peut accueillir des initiatives de création de lien (ateliers, réunion, soirées). Il devient alors un relai de l’action de SINGA, et génère un impact économique et social positif sur le territoire local.

En 2018, le projet est en phase de test, à Paris avec de nombreux établissements souhaitant rejoindre le mouvement. Un univers visuel a été créé afin de proposer des outils interactifs aux partenaires. Une petite dizaine de structures font aujourd’hui partie de cette phase expérimentale, destinée à en agréger des centaines rapidement.


L’objectif de ce projet est pour SINGA de devenir le “ premier réseau social créateur de lien et d’innovation entre les nouveaux arrivants et les locaux”. Il s’agit de développer une plateforme en ligne qui soit à la fois la vitrine du réseau SINGA (le homesite), un espace de rencontre et d’échange pour ses membres (le réseau social) et enfin un outil d’administration et de gestion des communautés (CMS).

ZOOM SUR : LA TRANSFORMATION DIGITALE

La gestion du projet s’articule autour de

trois dynamiques : 

TECH : Choisir les composants et les outils de la solution digitale, puis la construire, la maintenir et l’améliorer en continue.


"En tant que développeur je choisis des technologies modulables pour la création du site en version web et mobile; je développe des nouvelles fonctionnalités en accord avec la mission de SINGA et je permets aux communautés locales de s'organiser au sein d'une plateforme commune"

Paul, développeur.

 

DESIGN : Simplifier au maximum la navigation de l’utilisateur sur singa.io en proposant des parcours fluides, et esthétiques .

« J’interviens comme designer graphique UI après le travail des ingénieurs qui ont développé le « back-end », c’est à dire les coulisses du site : je rend l’interface web et mobile ergonomique et intelligible, en hiérarchisant les contenus pour que les différents utilisateurs puissent naviguer facilement. Je travaille aussi l’identité visuelle de la plateforme pour qu’elle corresponde à la charte de Singa. »

Ariane, designer graphique.

 

 

TRANSFORMATION: Accompagner la mutation des métiers SINGA et des organisations du réseau au cours de notre transformation digitale » :
"Dans ma mission, j’interviens en appui au product-owner pour accompagner l’implémentation de la plateforme auprès des équipes et des utilisateurs.  J’essaie d’apporter un regard extérieur sur les changements organisationnels engendrés par la transformation digitale."

Margaux (Latitudes, Tech for Good)

2- LA FORCE DES ÉVÉNEMENTS PARTAGÉS

9 SINGA locaux ont constitué  le réseau SINGA en France, en 2018. Riche de ses différences, chaque communauté se développe relativement aux besoins de son territoire, tout en bénéficiant de l’expertise du mouvement.

 

Ce sont 1 561 événements et activités qui ont été organisés localement. Ateliers d’informatique, de musique, yoga, photos, cours de français, cours d’arabe, cuisine, atelier d’échanges linguistiques, pique-niques, randonnées, moments de rencontres professionnelles, repas partagés, danse, visites d’expositions ou des sensibilisations, des formations entrepreneuriales… L’objectif est partout le même : créer une société de demain plus inclusive.

 

Ces activités ont rassemblés 21 698 participants cumulés dans 9 villes. On dénombre une évolution équilibrée de “nouveaux arrivants” et de “locaux”, puisque les événements sont capables de mobiliser à part égal les personnes locales et celles nouvellement arrivées.

GRENOBLE

Beaucoup d’associations sont présentes dans le secteur de l’asile en 2018 à Grenoble. C’est en mars 2018 qu’une petite dizaine de  bénévoles se lance dans l’aventure Singa. Les statuts sont déposés en mai 2018, les activités ponctuelles s'enchaînent et les partenariats se développent. Grenoble, au-delà de son activité, choisit régulièrement de communiquer sur les belles histoires crées.

NANTES

Dernière communauté lancée en 2018, SINGA Nantes s’installe sur un territoire riche en structures associatives. Il existe en effet une grande diversité d’associations en lien avec les migrations et désireuses de mettre en place :

  • des programme de partage de compétences de la part des nouveaux arrivants

  • plus de liens entre locaux et nouveaux arrivants à travers des passions communes.

En ce sens, un noyau de citoyens travaille aujourd’hui sur le déploiement du mouvement sur Nantes.

LYON

SINGA à Lyon, c'est depuis le début une histoire d'amour et d'impact. Un impact fort dès 2016, avec un souci d'amélioration constante dans tous les programmes mis en œuvre depuis, et qui a poussé SINGA France à investir de façon importante à Lyon en 2018. Depuis le lancement, la communauté d'activités sportives et culturelles ne cesse de s'étendre, et 2018 a été de ce point de vue un cru exceptionnel, avec près de 600 ateliers et événements, et près de 10 000 participations en cumulé. Les bulles CALM ont permis de sensibiliser, près de deux fois par mois, des entreprises ou collectivités locales, suscitant 57 accueils sur l'année écoulée. Enfin, l'incubateur lyonnais a été lancé et si à l'heure où nous écrivons ces lignes, une troisième promotion est sur les rails, c'est parce que les deux premières (avec 16 projets incubés) ont été couronnés de succès. Pour toutes ces raisons, 2018 a aussi permis un important soutien à la recherche de partenaires aux côtés de l'association SINGA Lyon, dans la perspective d'un financement local et autonome des activités de la communauté, qui ont fait la preuve de leur impact, sur le territoire, auprès des collectivités comme des partenaires privés.

SAINT-ETIENNE

SINGA Saint-Etienne s’inscrit sur un petit territoire riche de solidarités et d’engagement. Le réseau militant et associatif permet l’organisation rapide d’événements et la création de partenariats. L’association met en place, lors de l’AG de novembre 2018, un nouveau mode de collaborations entre les membres de la communauté et une nouvelle répartition des missions.

Des liens se développent avec les SINGAs de la région (Lyon, Grenoble et Valence), permettant des retours d’expériences, des mises en commun d’outils et de réflexions. L’association est accompagnée par le CREFAD Loire dans son organisation interne.

De nouveaux ateliers hebdomadaires de théâtre et musique se développent depuis septembre 2018, les randonnées mensuelles attirent de plus en plus de monde, et des discussions autour des codes sociaux et culturels sont organisés tous les 2 mois. L’association est davantage reconnue par les centres d’hébergement à proximité et les autres acteurs de l’asile envoient régulièrement leurs participant aux activités proposées par SINGA. Des soirées de sensibilisation sont organisées autour du parcours de la demande d’asile.

PARIS

SINGA est devenu un acteur clé sur le territoire parisien, répondant aux envies de rencontre et au partage d’activités sur un pied d’égalité entre nouveaux·elles arrivant·e·s et citoyen·ne·s français·e·s.

SINGA Paris permet à des milliers de parisien·ne·s et francilien·ne·s de se rencontrer. Ces rencontres - qu’elles se fassent sur la base d’affinités, de passions partagées, de compétences complémentaires ou de collaborations entrepreneuriales - sont toutes à l'origine d’émergence d’opportunités (en termes d’accès 1) au développement d’un réseau social et professionnel, 2) à l’apprentissage de la langue et des codes socioculturels de chacun·e, 3) à l’emploi, à une formation ou à la reprise d’études ou encore 4) au logement. Quatre éléments essentiels à l’inclusion sur un territoire.

Ali, un nouvel arrivant à Saint-Etienne, souhaitait reprendre son activité de chauffeur poids lourd. Avec le soutien de Josiane, sa buddy, les mardis soirs ont été autant d’entraînement à comprendre les subtilités du code de la route. Examen réussi.

LILLE

Singa collabore avec de nombreuses associations pour des événements et des ateliers. Cette année, plusieurs projets ont été co-réalisés : un jeu de piste avec Coexister, un Festival avec Mitrajectoires ou encore des rencontres avec le Mouves et MakeSense. Pour créer encore plus de rencontres, RéAct (IESEG) propose des ateliers cv toutes les semaines; Actions Humanitaires (IAE) un atelier différent chaque mois; Premier Contact (ISCOM) des ateliers de conversation en français; avec Refu’Job, SINGA a organisé une soirée meet your buddy avec les étudiants de Sciences Po.

MONTPELLIER

SINGA Montpellier devient plus visible auprès des acteurs locaux publics ou associatifs : différentes écoles et universités, des lieux de culture, des acteurs de l’insertion professionnelle, des acteurs de l’asile, des associations de différents domaines et à différentes vocations, des espaces de coworking et des entreprises.

À l’image du dynamisme local, de nombreux individus deviennent ainsi de véritables acteurs de vivre ensemble : D’abord accueillante CALM, la directrice générale de l’Opéra - Orchestre national de Montpellier a très vite proposé un partenariat permettant un accès à différents pans de la culture musicale ainsi que la découverte des métiers de l’Opéra à nos membres primo-arrivants. Depuis, le secrétaire général s’est lui aussi joint à la communauté en participant au programme buddy et proposera très prochainement un tout nouvel atelier.

TOULOUSE

L’association SINGA Toulouse, créée en septembre 2018, a matérialisé 6 mois de « préfiguration » et d’accompagnement de l’équipe SINGA France. Depuis septembre, une trentaine de binômes #buddy ont été constitués, le programme CALM a été préparé et verra le jour début 2019. Des rencontres blabla ont été mises en place une fois par mois ainsi que de nouvelles activités : visites patrimoniales,, ateliers cuisine, etc.

VALENCE

Depuis fin 2018 un groupe pilote de 7 personnes gère la vie de l’association, composée d’une centaine d’adhérents . De nombreux ateliers (écriture, cuisine, musique, danse, interculturel….) se développent, grâce notamment aux partenaires du territoire, comme la mission locale, pôle emploi, le point info jeunesse, l’IUT mais aussi les partenaires sociaux comme les CADA, foyers, assistantes sociales, éducateurs. En 2018, au-delà des belles rencontres, le projet SINGA à Valence a structuré son développement.

Les entreprises partenaires et leurs collaborateur·ice·s sont des acteurs à plusieurs titres de communauté. Aux côtés des entrepreneurs accompagnés par SINGA, elles contribuent notamment au développement du capital social et professionnel, à l’acquisition de compétences techniques plus ciblées. Parmi ces partenaires, SINGA compte Generali, L'Oréal, KPMG, DIAM, GIDE, Qualitel, BNP Paribas, ADIE, DLA Piper, Early Metrics, Facebook…

 

En 2018, 10 ateliers de formations ont été animées par des entreprises partenaires en pro-bono: une permanence juridique avec les avocats du cabinet DLA Piper, un atelier d’initiation à la comptabilité avec un expert-comptable de chez KPMG, ou encore un atelier de formation au Pitch Investisseur co-construit avec Early Metrics, une agence de notation de start-up.

 


LES
ENTREPRISES
PARTENAIRES

Des temps de networking ont également été organisés avec des entreprises, occasions pour les entrepreneurs de pitcher leur projet et de recevoir des retours de professionnels. Ce fut le cas avec la BNPParibas, Mediametrie, ou encore Generali.

 

En 2018, SINGA a donné plusieurs “MadDays” (Make a difference - day) à ses partenaires, comme à Lyon avec la BNP-Paribas ou à Paris avec l’entreprise DIAM… Le MadDay est un événement phare du parcours entrepreneurial qui fait appel à l’intelligence collective de collaborateur·ice·s d’entreprise autour de la problématique d’un·e entrepreneur·e. Ces événements permettent aux entrepreneur·e·s d’avoir des regards neufs sur leurs projets tout en développant leurs réseaux, aux entreprises d’organiser des team-buildings innovants et porteurs de sens, et à SINGA de sensibiliser toujours plus de citoyen·ne·s à la richesse créée grâce aux migrations.

LA FORCE DES COMMUNS

Aujourd’hui, Singa travaille dans 18 villes de 8 pays. Nous avons mobilisé 24 187 citoyens à l’occasion de 1 698 événements. Nous avons accompagné 91 entreprises et nous travaillons avec 268 partenaires à la création d’une société plus inclusive, enrichie des innovations portées par chacun. Ces chiffres sont en évolution constante. Nous prévoyons une présence dans une trentaine de villes de 10 pays d’ici la fin de l’année 2019.

 

En 2018, les "communs" se sont réunis à deux reprises à Paris, et les membres du réseau n'ont cessé de se rencontrer à Berlin, Bruxelles, Milan, Zurich ou Londres, pour davantage de transmission.

En mai, le  séminaire international des communs a réuni à Paris pas moins de 45 membres de SINGA venus de 6 pays. Nous avons défini ensemble la charte des valeurs adoptée par tous les membres du réseau, les principes d'action qui sous-tendent notre développement, et conçu ensemble, une vision commune pour 2028. La migration comme moteur principal de l'innovation, le label SINGA comme norme de l'inclusion, sont autant d'idées qui ont été débattues et approfondies pour faire émerger des objectifs partagés. Les documents issus de cette réunion historique (oui !) sont disponibles sur les sites internet de tous les SINGA.

A l’occasion de ces rencontres, de nombreux ateliers d’intelligence collective sont l’occasion de définir la vision commune. Ainsi, ont été élaborées des unes de journaux idéales en juillet 2028 lorsque le mouvement SINGA aura 10 ans de plus .

3 - LA RICHESSE DES PROJETS CO-CONSTRUITS

En 2018, le programme CALM - Comme A La Maison, a continué son implantation à Paris, Lille, Lyon et Montpellier. Au total, ce sont 172 personnes qui ont accueillies au cours de cette année du programme. Parmi elles, 98 sont rentrées dans le programme en 2018, et 74 - qui sont entrées dans le programme en 2017 - ont poursuivi leur parcours au sein de CALM.

 

Du côté des accueillants, ce sont 136 foyers, représentant 334 personnes qui ont été accompagnées par les équipes locales de SINGA dans leur démarche d’ouvrir leur porte. Autant de nouveaux ambassadeurs de l’accueil chez les particuliers.

2018 a été le terrain de la consolidation des partenariats établis, au niveau national (DIHAL, DGCS, DRIHL) comme au niveau local (municipalités, spécialistes de l’accompagnement social). Ces partenariats, essentiels au dispositif CALM, permettent d’accompagner au mieux les participants au programme - accueillants comme accueillis - et de valoriser l’accueil chez les particuliers à tous niveaux.

CALM - L’impact

 

En 2017 et 2018, 210 personnes réfugiées ont intégré le dispositif pour vivre chez des particuliers, portant à plus de 500 le nombre de personnes accueillies depuis 2015. Parmi les personnes entrées sur ces deux années et déjà sorties du programme :

 

  • 73,5% ont trouvé une solution de sortie adaptée, en lien avec SINGA et leur travailleur social.

  • 41% ont trouvé un emploi.

  • 24% ont repris leurs études ou suivi une formation professionnelle.

  • 65% ont suivi des cours de français.

L’essaimage de CALM

 

2018 a aussi permis la modélisation de l’ingénierie du programme, afin de transmettre au mieux les outils permettant d’animer et développer le programme.

 

L’essaimage de CALM - et le passage à l’échelle du programme - s’effectuent en parallèle de l’émergence de SINGA locaux. C’est ainsi qu’en novembre 2018, les équipes nationales se sont rendus à Toulouse afin de former les équipes locales de SINGA à l’ingénierie et aux méthodes d’animation du programme.

 

Dès lors, Toulouse pourra réaliser ses premiers accueils dès le début 2019, tandis que de nouvelles formations - auprès d’autres SINGA locaux - sont prévues au cours de l’année 2019. Le même travail a été conduit avec les équipes bruxelloises de SINGA, pour un premier essaimage international.


CALM - COMME À LA MAISON

ENTREPRENEURIAT INCLUSIF

SINGA a été sans doute la première organisation en France à développer un parcours entrepreneurial inclusif avec les nouveaux arrivants, dès 2016. Les 80 entrepreneur·e·s accompagné·e·s à ce jour jugent le programme unique et adapté à leur situation et à leur profils. La force du programme est son important ancrage territorial, tant à Paris qu'à Lyon, et sa capacité à créer des liens et des réseaux, via de très nombreux partenariats, et via la certitude que les entrepreneurs sont aussi, entre eux, de grandes sources de partage de connaissance.

 

Par l'accompagnement d’entrepreneurs tant réfugiés que locaux dans la création d’activité entrepreneuriale innovante, et particulièrement dans le secteur de l’accueil, SINGA :

- Encourage l’initiative économique des personnes réfugiées en leur fournissant les outils nécessaires au développement de leurs projets entrepreneuriaux.

- Crée de l’emploi en mettant en valeur les compétences et expériences passées, souvent pas ou peu reconnues en France.

- Favorise l’insertion socio-professionnelle des personnes réfugiées et le vivre-ensemble au sein de la société d’accueil.

- Valorise les apports culturels respectifs pour la réussite de projets entrepreneuriaux.

- Communique autour de ces réussites pour faire changer le regard de la société sur les personnes réfugiées et potentiel d’innovation qu’elles représentent.

L’impact de cet accompagnement est croissant : Entre 2016 et 2018, l’incubateur de SINGA a accompagné 64 projets à Paris dont 41 sont encore en activité, et 30 ont désormais du chiffre d’affaire. Parmi eux, 22 ont créé un ou plusieurs emplois. Au total, cela fait 250 emplois (directs et indirects) créés et près de 2M€ de chiffre d’affaire généré, principalement par NaTakallam, Meet My Mama et Kodiko.* A Lyon, ce sont 16 projets accompagnés lors des 2 premières promotion, et dont les premiers chiffres d’activité seront connus courant 2019.

*Résultats obtenus sur les 5 premières cohortes/

 

L’objectif de l’accompagnement de SINGA Paris étant la réalisation du projet professionnel de chacun.e, l’organisation aide également à la reconversion pour les entrepreneur.se.s préférant, en cours de projet, retrouver un emploi salarié ou une formation. Ainsi, grâce à la création de binômes “Buddy Pro“ axés sur l’employabilité et le partage de réseau professionnel, plus de 20 personnes ont retrouvé un emploi durable en 2018.

KIWANDA

L’aventure de Kiwanda a commencé en octobre 2016 avec 74 postes de travail et un taux de remplissage de 40%.

 

2 ans après le début de l’aventure, le taux d’occupation a doublé et, ce succès fait de l’espace de co-working créé par SINGA à Paris  lieu emblématique de l’innovation dans l’écosystème de l’asile. Structure d’accompagnement autant que lieu inspirant, on vient rencontrer ici les porteurs de projets qui innovent pour l’impact social.

 

5 associations, une entreprise sociale ainsi que 14 projets se partagent le Rez-de-chaussée. Grâce aux partenaires spécialisés en gestion locative (Néo-nomade et Bureaux à partager) Kiwanda a mis en place une formule de location à la journée, qui permet aux freelances et aux entrepreneurs, ainsi qu’à d’autre profils, de venir à Kiwanda pour profiter de son écosystème.

À l’étage, 3 associations du vivre-ensemble résident de façon permanente à Kiwanda : SINGA, Coexister, Wintegreat.

 

En 2018 KIWANDA a également organisé des événements et des ateliers avec ses partenaires The machinery, Ticket for change, BNP Paribas, Fireside .

 

En 2019 et 2020 KIWANDA envisage d’accueillir plus d’événements, formations, et ateliers. Par conséquent, l’équipe de Kiwanda a prévu d’améliorer le 1er étage grâce au financement de la mairie de Paris, de la fondation CEETRUS, et d’A.P.P.O.S, pour créer un espace modulable, avec à la fois des bureaux de travail et des espaces de formations. Ceci devrait nous permettre d’augmenter le nombre d’ateliers et de formations. Et à terme, nous rêvons d’un agrandissement !